Avant j’étais insomniaque…

Sujet

Comment trouver ses cycles de sommeil et s’en servir pour gagner en sommeil profond et donc en récupération.
Un document de 46 pages explicatif et récapitulatif des vidéos. 3 séances audio d’hypnose pour retrouver et installer un sommeil harmonieux

coaching mental suisse

Il y a quelques années, par la connaissance de moi-même, j’ai changé de vie littéralement.

Avant j’étais insomniaque.

Qu’est-ce que cela veut dire ?

J’étais souvent fatigué en journée, mais quand je me couchais, impossible pour mon cerveau de « perdre connaissance », conscience ou glisser dans ce que la plupart des gens nomment le sommeil. Quand est-ce que vous savez que vous dormez ? Eh bien les dormeurs ne peuvent répondre à cette question, les insomniaques eux peuvent dire que cela ne vient jamais.

Jamais est un bien grand mot, car il y a au bout d’un moment forcément une espèce de sommeil. Ce sommeil donne l’impression qu’il n’y en a pas. Vous êtes toujours fatigué la journée, comme dans un demi-sommeil, et quand vous essayez de dormir vous n’êtes jamais vraiment endormi.

Les émotions sont exacerbées c’est-à-dire que la moindre contrariété vous fait exploser, vous êtes irritables et épuisés.

Il n’y a qu’une seule solution, semble-t-il, prendre des médicaments. Il est vrai que cela peut soulager. J’en ai essayé beaucoup avant de trouver le bon. J’ai pris des pastilles naturelles telles que Valverde et ceux-ci ont eu pour effet des palpitations et de grosses crises d’angoisses.

Seul le stilnox semblait me faire dormir. Toutefois, j’étais encore dans un état vaporeux pendant une bonne partie de la journée.

Le soir, c’est là où je me sentais le mieux, le plus réveillé. J’étais du coup assez actif jusqu’à 1h ou 2h du matin, puis sentant la fatigue, j’allais me coucher. J’avais l’impression que je pouvais m’endormir en quelques secondes, et pourtant… mon cerveau refusait de s’éteindre et d’ouvrir la porte pour basculer dans le repos et le ressourcement. Impossible de lâcher prise. Alors je tournais et retournais tentant de me calmer, mais souvent c’était une défaite face à mes émotions de colère, de rage et de désespoir. Alors après avoir tourné plus d’une heure, je rallumais la lumière pour lire un moment jusqu’à ce que mes yeux ne tenaient plus. Toutefois, une fois recouché et la lumière éteinte, rien n’y faisait encore, et encore.

Souvent, je tournais toute la nuit ainsi jusqu’au moment où le bruit strident du réveil finissait d’exacerber la colère qu’il me restait.

Impuissance, frustration, colère, tristesse profonde de ne plus savoir dormir, voilà ce qui s’annonçait dans cette journée ou je pouvais presque palper l’état de mon cerveau à côté de sa boîte.

Ceux qui n’ont jamais vécu d’insomnies, ne peuvent y lire que des mots, les autres en mesureront toute la douleur de l’expérience.

Et puis un jour…

Tout à basculer en quelques heures, en une après-midi. Je faisais mes premiers pas avec cette découverte pour moi ; l’auto-hypnose. Je m’étais inscrit à une formation en plusieurs week-end pour apprendre l’auto-hypnose et ainsi se reprogrammer. Je ne pensais pas particulièrement à cette technique pour mes problèmes de sommeil, car j’ignorais complètement que l’on pouvait traiter ces problèmes avec cela.

Pour être franc, je ne croyais pas du tout à l’hypnose, je me disais que cela marchait bien pour quelques personnes, mais certainement pas sur moi. Je voulais comprendre davantage la communication, ce que proposait cette école aux seuls prérequis d’avoir fait les modules d’auto-hypnose.

J’avais donc résolu, un peu à contrecœur, de suivre ces modules de base.

Quelle ne fut pas ma surprise à l’approche de nouveaux concepts sur le sommeil, des concepts jamais entendus par le passé. Un peu d’hypnose, mais surtout une compréhension de notre système biologique fonctionnel pour le sommeil. En une après midi, j’avais compris mes cycles du sommeil, je les avais même trouvés et je commençais à les tester le soi-même.

Ce fut la première nuit de repos depuis de nombreuses années. Et cela a duré, et tenu dans le temps, j’ai même pu améliorer encore mon sommeil. Ce fut une vraie délivrance et une seconde vie !

C’est pourquoi je me suis donné le devoir de faire connaître cette méthodologie. J’ai passé des heures à tester cette théorie avec des appareils dans lesquels j’ai investi beaucoup d’argent.

J’ai traité des centaines de personnes dans mon cabinet en Suisse. Et pour faire connaître cela au plus grand nombre, j’ai créé une équipe pour le mettre en ligne.

Certes vous trouverez toujours des publicités qui vous annonceront au début que tout est gratuit, vous les connaissez comme moi et peut-être vous êtes comme moi autant en colère quand vous découvrez que le mot gratuit n’était là que pour vous appâter sur un produit à plus d’un millier d’euros.

Non mon programme sur le sommeil n’est pas gratuit. Il a demandé des heures d’apprentissage et de recherches de plusieurs personnes et beaucoup d’investissement financiers. Il a une valeur.

D’ailleurs combien vaut un sommeil récupérateur ? A l’époque, j’aurais bien sacrifié quelques milliers de francs (Suisse).

Alors, rassurez-vous, le prix de mon programme hypno-sommeil ne reflète pas sa valeur, je l’ai voulu à faible coût, pour que tout le monde puisse y accéder.

Que contient ce programme ?.

36 vidéos explicatives du fonctionnement de notre cerveau et du sommeil

Comment trouver ses cycles de sommeil et s’en servir pour gagner en sommeil profond et donc en récupération.
Un document de 46 pages explicatif et récapitulatif des vidéos. 3 séances audio d’hypnose pour retrouver et installer un sommeil harmonieux. J’espère de tout cœur que ce programme pourra améliorer la vie de bons nombres d’insomniaques comme ce fut le cas pour moi.

Prenez soin de vous.

www.hypno-sommeil.ch

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour qui ?

Tout le monde

Pour en faire quoi ?

Développement personnel

Pour otenir quoi ?

Mieux dormir

Articles récents